Sur mon radar cette semaine

Alain Giguère

Crop à la Une

Nos études publiques

Nos contenus

Notre blogue

Bienvenue sur notre blogue. Ici, nous partageons nos idées et nos sources d’inspiration en toute liberté !

Eminem, la Chrysler 200 et le branding des villes!

Catégories: Nos capsules d'intérêt

Publié le 03-31-11 à 09:53

 

Cliquez ici pour voir la vidéo sur YouTube

 

Comme à tous les ans, le Super Bowl aux États-Unis est tout autant l’occasion d’une grande fête de la publicité qu’une célébration du football. Les annonceurs et les agences de publicité rivalisent de créativité pour se mettre en valeur. Et le dernier de ces événements n’est certainement pas en reste face aux précédents.

Aussi divertissantes et efficaces qu’ont pu être les annonces cette année, une en particulier attira notre attention quant à sa pertinence face aux grands courants et tendances dans la psychologie des consommateurs que nous mesurons depuis quelques années.

En fait, cette annonce semble faire autant la promotion de la ville de Detroit que celle de la voiture en question! Tout en valorisant les vertus de « masstige » de cette nouvelle Chrysler 200, on y fait l’apologie de « l’ADN » de Detroit. On y met de l’avant un narratif qui semble aller au cœur de la « marque » de cette ville.

De plus, la façon avec laquelle on y positionne celle-ci mobilise de façon forte pertinente certains des courants les plus importants dans la psychologie des consommateurs actuellement.

On y présente une vision du mythe fondateur de la ville, ce qui en constitue l’âme initiatrice ainsi que la pulsion dynamique qui l’anime toujours et qui lui a donné sa résilience.

On mobilise ici à merveille le courant « d’authenticité des marques » que l’on mesure dans notre programme Panorama (3SC) et qui est actuellement en progression au pays. Ce courant exprime un grand respect et une grande sensibilité aux marques qui ont une âme, un narratif, une histoire à raconter, et ce, de façon incontestablement authentique.

Le potentiel personnel, le besoin de se dépasser et la fierté sont aussi merveilleusement bien exprimés (tous des courants actuellement en progression au pays). On y relate sans gêne les difficultés de la ville et surtout sa réputation de ville « dévastée ». Mais on y valorise surtout sa résilience, sa capacité de se reprendre en charge et de faire émerger, malgré tout, le meilleur d’elle-même.

Aussi, le « néo-localisme » que l’on voit progresser année après année y est également fort bien exprimé. Une identité locale, fière, enracinée, exsude de ce narratif et nourrit l’identité personnelle de ceux qui « connectent » avec cette histoire.

Par ailleurs, la beauté de ce concept c’est qu’il est « clonable » à toute ville qui a son mythe fondateur bien à elle. À partir de l’histoire de toute ville, des valeurs de ses citoyens, comme de celles des gens qui la regardent avec inspiration, on peut très bien composer un tel narratif afin de bâtir le branding de ces villes.

Dans un contexte où les villes se doivent de plus en plus de développer leurs marques afin de bien se positionner dans un échiquier international de plus en plus compétitif, cette pub nous apparait drôlement inspirante.

Par CROP